La tisane, un art ancestral au service de la santé.

La tisane apparaît comme le procédé le plus simple pour consommer des plantes médicinales. Il ne nécessite que de l'eau chaude et des plantes sèches.

Derrière cette simplicité se cache un savoir faire aux multiples facettes. C'est cela que je vous propose de commencer découvrir dans ce post.


Il y d'abord le temps de la cueillette qui doit être réaliser dans les conditions optimales pour conserver les propriétés des plantes. Je l'aborderai dans un prochain post.



Comment peut on se rendre compte qu'une plante à garder ses propriétés après séchage ?

Pour cela il faut que la plante sèche soit le plus près de la plante fraîche, vivante. C'est en conservant ses odeurs, ses couleurs et sa forme que la plante donnera la meilleur tisane possible. C'est donc, en respectant son intégrité, au point de vouloir la conserver même une fois récoltée qu'on obtient un séchage de qualité. En restant proche de ce que la plante était vivante on garde le plus possible d'informations, de molécules présentes dans la plante fraîche.

Cette diversité d'informations c'est ce qu'on appelle, au niveau moléculaire, le totum.

Le totum est un ensemble très vaste de molécules que l'on va récupérer dans la tisane. En effet chaque plante possède, au minimum, une centaine de molécules différentes. Ces molécules vont agir ensemble, en synergie pour faire vivre la plante et puis, dans la tisane, pour nous aider à nous soigner.

Cette synergie permet de contrebalancer les effets trop puissants de certaines molécules en les intégrant dans un tout plus grand. Elle va donc travailler à rendre le remède moins dangereux qu'une seule molécule isolée.

Ces différentes molécules vont aussi agir offrir une diversité d'action qu'une unique molécule ne pourrait avoir. C'est pour cela que les plantes ont de multiples indications en termes de santé. Notons ici que ces différentes indications, au sein d'une même plante, sont guidés par une seule entité, une plante, une espèce qui donne une direction dans la diversité d'actions, de soins.


La tisane, une des préparations les moins transformées, elle sera d'autant plus proche du totum. Puisqu'elle garde beaucoup d'informations, ses applications sont vastes et, peu risquées. Ses contre indications sont faibles. De plus, l'eau qui nous sert à composer notre tisane est un liquide très présent dans le corps humain (c'est 65% de notre poids) et donc un bon transmetteur pour faire passer un remède.



Afin de garder intact ces vertus il faut être minutieux, attentifs et patient. Tout d'abord, nous les étalons sur des claies. Le séchage dure entre 3 et 7 jours et, chaque jour nous allons voir nos plantes pour voir comment le séchage évolue. Au fur et à mesure du séchage, nous les touchons pour estimer si le séchage se passe bien et si il est fini. Puis nous les mettons dans des sacs en papiers kraft. Un déshumidificateur régule l'humidité dans le séchoir pour assurer un séchage optimale.

Les plantes que nous vous proposons sont d'une qualité que l'industrie ne peut obtenir et ,par ailleurs, ne souhaite pas obtenir car leurs objectifs n'est pas, la plupart du temps, le soin.

Arriver à sécher et conserver des plantes dont le totum est préservé est un véritable travail artisanal qui nous as demandé des années avant de le maîtriser. Nous sommes heureux de vous le proposer.

Bientôt, nous élargirons nos choix de tisanes en proposant une gamme résolument tournée vers la santé. Mais çà, c'est une autre histoire.

Bonnes dégustations d’ici là et portez vous bien.



#plantesmédicinales, #tisanes, #mémédanslesorties, #totum, #galénique





57 vues0 commentaire